Comment enfin atteindre ses objectifs ?

COMMENT ATTEINDRE SES OBJECTIFS

Les bonnes résolutions sont ni plus ni moins que les objectifs que vous souhaitez atteindre dans l’année qui vient ! Mais comment les reformuler et / ou mettre en place un plan afin de mettre toutes les chances de votre côté pour les atteindre ?

1. Formuler ses objectifs pour mieux les atteindre

Je ne sais pas vous, mais je me suis fixé bon nombre d’objectifs dans ma vie. Des objectifs de toutes sortes, certains que j’ai accomplis : partir une année à Cambridge comme lectrice de français, faire l’école à la maison, perdre les 18 kilos en trop que j’avais pris après la naissance de ma première fille.

planifier ses objectifs permet de les atteindre

D’autres que j’ai abandonnés en cours de route parce qu’ils ne me correspondaient finalement plus : faire une thèse de logique mathématique et informatique, créer mon site et écrire un ebook sur la traduction (à l’époque où j’étais traductrice). Et oui, mon parcours a connu quelques détours !

D’autres objectifs enfin que je n’ai pas atteints : tenir un journal quotidien ou refaire chaque trimestre mes exercices de rééducation du périnée…

Mais savez-vous ce qui constitue un bon objectif ? Souvent, le simple choix de nos résolutions nous met déjà dans l’échec.

  • “Je veux retrouver la ligne” : quand est-ce que je saurai si je l’ai retrouvée ? A tel poids ? A tel tour de taille ? Ou tout simplement quand je me sentirai bien ma peau et que je m’habillerai avec plaisir le matin ?
  • “Je ne veux plus m’énerver à cause des enfants” : Vraiment ? Ce n’est plus une bonne résolution, c’est un miracle de Noël que vous demandez là…

La première chose à faire, c’est de se fixer les bons objectifs. Peut-être que vous connaissez déjà cet acronyme (ça fait 40 ans qu’il existe…), mais le plus simple est de choisir un objectif SMART :

  • S comme spécifique : quelque chose de simple et de compréhensible, pas un vague “cette année je serai un meilleur parent”
  • M comme mesurable : il faut qu’on puisse savoir de façon précise si oui ou non on a atteint son objectif
  • A comme ambitieux : c’est ce qui apporte l’énergie et la motivation
  • R comme réaliste : c’est le pendant de l’ambition, il faut tout de même que l’objectif soit atteignable
  • T comme temporellement défini : il faut se fixer une date limite sinon on repousse toujours au lendemain.

Avec cet outil en main, on peut donc redéfinir facilement ses objectifs :

  • “Je veux me sentir plus en forme” deviendra “Je veux réussir à courir 10 km avant fin juin”
  • “Je veux être une meilleure mère” deviendra “Je ne veux pas crier une seule fois sur mes enfants pendant les 3 semaines qui viennent”
  • “Je veux que mes enfants travaillent mieux à l’école ou à la maison” deviendra “Nous ferons 3 séances de travail par semaine pendant 2 mois”

Ca n’est pas si compliqué, si ? Et au moins, on part du bon pied, avec une direction bien définie.

partir dans la bonne direction pour atteindre vos bonnes résolution et objectifs

Vous pouvez donc maintenant vous fixer de nouveaux objectifs !

Dans le groupe Facebook, dont je vous ai parlé plus haut, de l’Accompagnement à la Parentalité et à l’IEF Montessori, nous partageons justement toutes les semaines nos objectifs pour nous aider à rester motivées.

Mais si on veut vraiment atteindre ses objectifs, ce n’est que la première étape…

2. Un plan pour atteindre ses objectifs

Saviez-vous qu’en moyenne, les gens abandonnaient leurs bonnes résolutions dès le 12 janvier ? Le 12 janvier !!!

J’imagine que vous ne voulez pas faire partie de cette catégorie, c’est pourquoi aujourd’hui, je voudrais partager avec vous la seule, l’unique solution pour atteindre vos objectifs.

Roulement de tambour…

C’est très simple : il vous faut un plan.

C’est tout ?

C’est tout. Ca ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’effort à fournir, mais au fond cela n’a rien de compliqué : formuler son objectif, élaborer un plan, suivre le plan.

Car une bonne résolution sans plan, ce n’est qu’un doux rêve. (oui, allez-y, vous pouvez le retweeter, c’est gratuit ! ou mieux encore, vous pouvez l’appliquer…)

En quoi cela consiste-t-il exactement ? Je vais vous donner un exemple. Quand j’étais au lycée, je lisais en moyenne 3 à 4 livres par semaine (oui, j’étais une geek / correction : je suis toujours une geek). Or après la naissance de mes deux premiers enfants, j’avais complètement arrêté de lire.

J’ai pris la bonne résolution de m’y remettre, j’ai attrapé le premier livre qui passait… et je me suis aperçue que j’étais incapable de me concentrer sur ma lecture ! C’est comme si mon cerveau s’était complètement engourdi.

J’aurais pu abandonner là, mais j’avais une chose sur laquelle m’appuyer : être une grande lectrice faisait partie de mon identité, c’était comme ça que je me voyais. Concrètement, je ne l’étais plus, mais c’était ce que je voulais redevenir.

Ce changement d’identité est la première étape. La fondation. C’est ce qui simplifie tout le reste.

Si vous me proposez un chocolat alors que j’ai décidé de ne pas grignoter entre les repas, je vais tout de même hésiter et peut-être bien céder. Si vous me proposez un joint, je n’aurai aucune difficulté à le refuser : je ne me drogue pas, c’est comme ça, je ne suis pas quelqu’un qui se drogue. C’est mon identité qui me dicte ma réponse et c’est facile. En revanche, je ne m’identifie pas comme une personne qui ne mange pas de chocolat donc je dois me poser la question chaque fois qu’on m’en propose.

Si je voulais arrêter le chocolat, la première chose à faire serait donc de reconfigurer ma vision de moi-même pour pouvoir dire : “je ne mange pas de chocolat”. Pas “je fais attention en ce moment” ou “j’essaie d’être raisonnable”, non, “je ne mange pas de chocolat”. (Oui, bon, pour l’instant, je reste quelqu’un qui aime le chocolat, on verra peut-être en 2021… ou en 2051.)

J’avais de la chance, j’avais déjà la bonne identité en moi pour atteindre mon objectif. “Je suis une intello, je suis une grande lectrice”.

Je n’avais plus qu’à mettre en place un plan. Je me suis fixé un créneau pour lire : tous les jours après le déjeuner, j’allais lire au moins 20 pages. J’ai commencé par lire des livres ultra-simples et attrayants : de la chick lit’. Vous savez, L’accro du shoppingLe diable s’habille en Prada, ces petits livres girly, sympathiques et superficiels qui ne font pas trop travailler les neurones.

prendre le temps pour réaliser vos bonnes résolutions

Puis je suis montée en gamme petit à petit, en lisant des livres de plus en plus compliqués, jusqu’à ce que j’atteigne Les deux sources de la morale et de la religion, de Bergson. Pffiou, j’étais fière de moi ! Un peu comme un coureur après son premier marathon.

Je sentais les muscles se contracter dans mon cerveau ! (bon d’accord, le cerveau n’a pas de muscles, la biologie n’a jamais été mon domaine de prédilection)

Mais j’avais un problème : je ne savais pas quoi lire. Je manquais d’idée. J’ai donc rejoint une bibliothèque tournante : un petit groupe de 10 personnes environ dans lequel chacune (oui, que des femmes… et je peux vous dire que je faisais baisser la moyenne d’âge de 20 ans à moi toute seule !) apportait deux livres que nous faisions tourner. Et chaque mois, nous nous engagions donc à lire deux livres.

J’avais donc une identité de lectrice, un plan précis (lire au moins 20 pages par jour après le déjeuner de façon à lire au moins 2 livres par mois) et un système pour vérifier que je m’y tenais (ben oui, quand on est la seule à arriver à la rencontre de la bibliothèque tournante sans avoir lu ses deux livres mensuels, on se sent mal…)

Et j’ai ainsi découvert de nouveaux auteurs formidables. Après 5 années de bibliothèque tournante, j’ai d’ailleurs arrêté car l’habitude est prise et j’ai une pile énorme de livres à lire, sans compter ma liste d’envies qui ne cesse de grandir. Objectif atteint !

Autre exemple : après la naissance de notre petit 5e, j’ai décidé de tirer mon lait pour le lactarium (ce qui permet à l’hôpital de donner du lait maternel aux petits prématurés dont les mamans n’ont pas encore eu de montée de lait). Mais je ne voulais pas perdre trop de temps, même si les précautions à prendre étaient un peu contraignantes (il faut se laver les mains et le sein au savon avant de tirer son lait, les essuyer avec un essuie-tout à usage unique, stériliser tout le matériel etc.).

J’ai donc mis en place un système pour que tout soit facile : j’ai décidé de tirer mon lait le matin juste après ma douche (ça tombe bien, du coup je viens de me laver les mains et les seins), en plaçant un rouleau d’essuie-tout dans la salle de bains. En amont, j’ai mon matériel qui m’attend dans une bassine avec une pastille de stérilisation et j’ai préparé mon petit déjeuner et mon tire-lait, de sorte qu’en sortant de la douche, je n’ai qu’à m’asseoir, allumer le tire-lait, et je peux tranquillement tirer mon lait tout en prenant mon petit déjeuner.

La collecte passe une fois par mois environ donc je sais qu’il faut que je m’y tienne.

Et comme ça n’était pas assez optimisé, j’en profite pour continuer à me former à différents sujets grâce à des cours en ligne. Je regarde donc une vidéo pendant 10 à 15 minutes tous les matins tout en prenant mon petit déjeuner et en tirant mon lait.

3. A vous de jouer !

Alors de votre côté, quel plan allez-VOUS mettre en place pour atteindre vos objectifs ?

Peut-être voulez-vous devenir plus sereine et bienveillante dans votre parentalité et plus confiante dans votre façon d’éduquer vos enfants ?

Votre plan pourrait inclure de vous former (par exemple comme je le fais tous les matins, 10 à 15 minutes à la fois) et de vous appuyer sur une communauté et des personnes plus expérimentées pour vous aider à vous y tenir.

Si c’est ce dont vous avez besoin, vous êtes la bienvenue pour nous rejoindre dans l’Accompagnement à la Parentalité et à l’IEF Montessori. Nous mettrons tout en oeuvre pour vous aider à atteindre votre objectif.

J’ai hâte de vous y retrouver pour vous aider à mettre en place les systèmes dont vous avez besoin !

Par ailleurs, en faisant partie de notre liste vous recevrez en priorité nos meilleurs contenus, comme par exemple cet article qui est la compilation de deux mails envoyés à notre communauté, mais également des messages utiles et inspirants directement dans votre boîte mail. Pour cela rien de plus simple il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous !

Bonne année 2020, et je lève mon verre de Champomy (oui, champagne et allaitement, bof) pour que cette année, vous teniez vos résolutions et que vous atteigniez vos objectifs pour de bon !

Inscription à la communauté gratuite pour recevoir des ressources
Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *