La crise de fin de journée

La crise de fin de journée

On passe une super journée dans un parc d’attractions, et en fin de journée, notre enfant fait une crise monumentale. “Franchement, tu abuses, toute cette journée était pour toi, pour te faire plaisir !”

Cet article n’est qu’un résumé de mon podcast Les crises de fin de journée ; si vous voulez l’écouter dans son intégralité, par exemple en faisant vos tâches ménagères ou pendant un trajet en voiture, c’est ici :

Les enfants passent un super moment avec plein d’amis, ils jouent pendant longtemps en s’amusant comme des fous et tout d’un coup, tout dégénère, tout le monde se dispute, ce ne sont plus que des cris et des coups.

Je viens chercher mon bébé à la crèche ou chez la nounou, où l’on me dit qu’il a été très calme et qu’il a passé une très bonne journée. Pourtant, de retour à la maison, il hurle et pleure et je n’arrive pas à le calmer.

Que se passe-t-il ? Pourquoi passe-t-on si rapidement du moment de joie à la crise ?

Il y a le plus souvent deux types de causes à ces tempêtes émotionnelles :

  • une très forte émotion que l’enfant doit décharger ;
  • un besoin non assouvi : la faim, la soif, le sommeil, ou un besoin affectif.

Si l’enfant a vécu une grande joie, une grande peur ou une grande tristesse, tout cela génère un stress en lui, donc un afflux de cortisol dans son cerveau. Il a ensuite besoin de décharger ce stress pour revenir à un état normal : c’est la tempête émotionnelle.

les crises de fin de journée

De même, si l’enfant était totalement pris par son activité, il a pu en arriver à négliger ses signaux de faim, de soif etc. Il n’a donc pas bien pris soin de lui et il en arrive à un point où il n’a même plus conscience que sa colère ou le tourbillon qu’il ressent en lui provient en réalité d’un simple signal corporel pour lui rappeler de manger, de boire, de dormir… Et là aussi, tempête émotionnelle.

Si on surveille donc ces deux causes principales, on pourra plus facilement accompagner notre enfant dans ses crises de fin de journée !

Si vous souhaitez aborder votre parentalité d’une autre manière, je serais ravie de vous accompagner dans ce changement par le biais de ma formation Accompagnement parentalité et IEF Montessori.

accompagnement parentalité

Par ailleurs cet article ne reprend que les notes principales de mon podcast auquel je vous invite à vous abonner. Deux à trois fois par semaine, je vous parle de pédagogie Montessori, mais aussi de discipline positive, d’instruction en famille, de coschooling et de bien d’autre choses encore.

La crise de fin de journée - épisode 37
Étiqueté , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *