Education, IEF : combien ça coûte ?

EDUCATION, IEF : COMBIEN CA COÛTE ?

Cours par correspondance, frais de scolarité, coût de l’éducation d’un élève, achat de matériel en IEF : combien tout cela nous coûte-t-il vraiment ? Et si aujourd’hui, on parlait d’argent ?

C’est un sujet presque tabou en France : on n’aime pas parler d’argent, car étaler sa richesse est très mal vu et le manque de moyens est presque honteux. Pourtant, dans les choix éducatifs que nous faisons pour nos enfants, l’argent occupe une place importante, ne nous voilons pas la face !

Alors aujourd’hui, sans tabou, sans faux-semblant, nous allons aborder la question de front et j’aimerais remettre en question certaines idées préconçues sur le coût de l’éducation…

1. “L’école publique est gratuite”

Certes, on ne paie pas de frais de scolarité lorsqu’on inscrit ses enfants à l’école publique, mais il serait illusoire de penser qu’on ne paie rien. Si vous payez des impôts, plus d’un cinquième part directement au Ministère de l’Education nationale.

Chaque fois que vous faites vos courses et que vous dépensez 100 €, 4 € sont versés pour les écoles publiques, à travers la TVA. C’est complètement insidieux, on ne s’en aperçoit même plus, comme chaque fois que l’argent est mis en commun. Mais les entreprises, elles aussi, paient des taxes et des impôts, et les répercutent sur le prix de leurs produits, donc au final c’est bien plus de 4 % de nos achats qui financent l’Éducation nationale.

Une autre façon de voir les choses, c’est que plus de la totalité de l’impôt sur le revenu est consacré à ce seul budget…

Les impôts financent le coût de l'école publique

Pour vous donner un ordre de grandeur, il s’agit du premier poste de dépenses de l’Etat, avec plus de 21 % du budget total ! 72 milliards d’euros sont dépensés chaque année par l’Education nationale, alors même que l’Etat est propriétaire depuis longtemps de ses écoles et n’a donc qu’à les entretenir. L’essentiel de ce budget est donc consacré aux salaires des personnels de l’Education nationale.

Gardez ça en tête la prochaine fois que vous ouvrirez votre porte-monnaie et imaginez cette grosse tirelire à laquelle vous contribuez sans y faire attention. L’école publique ne vous semblera alors plus si gratuite que ça…

2. “Les écoles indépendantes coûtent cher !”

Bien sûr, lorsqu’il s’agit d’inscrire ses enfants dans une école indépendante, les frais de scolarité à verser chaque mois paraissent souvent démesurés. Mais lorsqu’on compare le fonctionnement des écoles, on s’aperçoit qu’en fait les écoles indépendantes (hors contrat) gèrent beaucoup mieux leur budget et sont beaucoup plus économes que les écoles publiques.En primaire, un écolier coûte en moyenne 6100 € / an à l’école publique. Les tarifs moyens d’une école hors contrat en province sont de 1700 € / an. Sans commentaire…

En région parisienne, les tarifs sont plus élevés en raison du coût de l’immobilier car, rappelons-le, les écoles indépendantes doivent, contrairement aux écoles publiques, acheter ou louer leurs locaux.

Au fond, ça n’a rien de surprenant : lorsque les parents doivent payer chaque mois, ils sont beaucoup plus attentifs à la façon dont leur argent est utilisé et les écoles indépendantes ont bien conscience que si elles augmentent trop leurs tarifs, les parents n’auront plus les moyens d’inscrire leurs enfants chez elles. Elles adoptent donc une gestion prudente et économe.

3. “L’IEF, ça coûte cher”

Ca tombe bien, nous sommes à la fin d’une année scolaire, il est donc facile de faire un bilan. Combien l’IEF nous coûte-t-elle ? Voici notre budget IEF pour 2018-2019 :

  • 25 € d’inscription à l’équivalent du CNED belge pour aider notre fils aîné à reprendre confiance en lui
  • 85 € de livres (sur l’art, l’architecture, l’orthographe et la grammaire, l’astronomie etc.)
  • une centaine d’euros de matières premières pour fabriquer du matériel Montessori
  • environ 200 € de sorties payantes diverses (abonnement à la Cité des sciences et au Palais de la découverte, aquarium tropical, maison d’Alexandre Dumas, Château de Breteuil…)
  • 180 € de Toucan Box pour le côté créatif et artistique 
  • 119 € de formation (car je considère qu’on n’a jamais fini de se former et de progresser, je profite donc de chaque opportunité pour assurer ma “formation continue”)
  • 50 € de fournitures diverses

Soit 760 euros pour 3 enfants en âge d’être scolarisés, ce qui nous fait environ 250 € par enfant pour l’année…

Alors certes, nous sommes déjà bien équipés en matériel Montessori puisque nous complétons petit à petit, année après année. Certes, nous avons fait un peu moins de sorties parisiennes que d’habitude car les 4 premiers mois de ma grossesse ont été très pénibles, avec des nausées très fortes et des vomissements fréquents.

Certes, l’IEF me prend beaucoup de temps, temps qui pourrait être occupé à travailler contre salaire (mais il faudrait aussi que je fasse garder ma petite dernière à temps plein, donc le manque à gagner n’est pas si grand…). Certes, les premières années où j’ai dû me former et investir dans le matériel de base ont été plus coûteuses.

Mais vous voyez tout de même qu’on est bien loin des budgets des écoles et qu’on peut assurer une instruction de qualité pour un budget limité.

Nous avons par exemple considérablement limité ce que nous coûte l’IEF en profitant de toutes les sorties gratuites que nous pouvions faire autour de chez nous ou en chinant des livres magnifiques en brocante.

Idem pour les abonnements à l’année dans un ou deux musées de qualité (Louvre, Cité des sciences, Musée des Arts et Métiers…), qui reviennent beaucoup moins cher que de multiples sorties dans de nombreux endroits différents.

Au final, l’IEF nous coûte moins cher que l’inscription dans une école privée sous contrat.

4. “L’éducation en général, ça coûte cher”

On envisage souvent l’éducation comme quelque chose d’élitiste et de coûteux. Or, la plupart des activités éducatives et culturelles sont en fait bien moins chères que ce qui est abrutissant.

L’inscription à la bibliothèque est souvent gratuite pour les enfants, ou ne coûte que quelques euros par an. L’inscription à une ludothèque, où l’on peut emprunter des jeux de société, tourne souvent autour d’une vingtaine d’euros par an, quand une PS4 coûte plus de 300 € et un jeu environ 30 ou 40 €…

L'inscription gratuite à la bibliothèque réduit le coût de l'IEF

Une journée dans un parc d’attractions coûte 40-50 euros, les balades en forêt sont complètement gratuites !

Les spectacles sont souvent chers mais il faut se méfier des idées préconçues : à Toulon, où nous avons passé cinq ans, les places à l’Opéra étaient moins chères… que les places de ciné ! Nos enfants se sont ainsi émerveillés devant le ballet de La Belle au bois dormant…

La plupart des visites de notre patrimoine local sont gratuites et on peut librement explorer beaucoup d’endroits pittoresques autour de chez soi, plutôt que rester s’abêtir derrière son ordinateur.

Les musées nationaux sont souvent gratuits pour les enfants, et je ne parle même pas des journées où l’accès est gratuit pour tous, comme le premier dimanche de chaque mois pour beaucoup de grands musées.

Entre les abonnements à l'année et les musées gratuits, l'IEF ne coûte pas si cher !

Au final, tous les week-ends, nous sortons en famille, mais il est très rare que ça nous coûte quelque chose. Et nous nous régalons de promenades en forêt, de monuments historiques, de petits endroits charmants.

Et si on parlait cinq minutes du coût de notre éducation à nous, en tant qu’adultes ? Je considère que l’on n’a jamais fini d’apprendre et que nous devons montrer l’exemple à nos enfants.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’accès à des cours de très haut niveau est souvent gratuit. Je vous encourage à aller écouter les conférences du Collège de France (celles de Stanislas Dehaene sur les neurosciences sont particulièrement fascinantes), ou celles de l’Ecole normale supérieure. Vous pouvez désormais écouter les chercheurs les plus pointus de tous les domaines, sur votre ordinateur et de chez vous…

Il existe également de très nombreux MOOC gratuits, en anglais (de très nombreuses universités américaines offrent leurs cours gratuitement si on ne demande pas de certification) ou en français. Je vous recommande tout particulièrement le MOOC de botanique de Tela Botanica, je l’ai suivi l’année dernière et il est passionnant !

Bref, ce qui est culturellement élitiste revient souvent bien moins cher que ce qui relève de la culture de masse… À rebours de ce qu’on pourrait penser a priori.

5. “Montessori, ça coûte cher”

Je l’ai déjà évoqué dans mon article sur l’application de la pédagogie Montessori à la maison, mais en fait le matériel Montessori nécessaire pour une famille est beaucoup moins coûteux que celui qui est nécessaire dans une école.

L’IEF Montessori coûte donc naturellement beaucoup moins cher que l’inscription dans une école Montessori.

S’il y a des critères sur lesquels on ne peut pas transiger au risque de voir le matériel perdre tout intérêt, nous pouvons nous permettre de choisir un matériel un peu moins résistant, puisqu’il ne passera qu’entre les mains de 3 ou 4 enfants, pendant 1 année ou 2 à chaque fois, et non entre les mains de 25 enfants pendant 15 ans ! J’explique justement dans mes formations quels sont les critères essentiels auxquels il faut prêter attention, et chaque fois que c’est possible, je fournis un tutoriel pour fabriquer soi-même table de Pythagore, flacons des odeurs, ou cadres d’habillement.

Les formations Montessori représentent souvent un certain budget, surtout quand il faut voyager à l’autre bout de la France, trouver un hébergement etc. Ma formation personnelle nous a coûté plus de 15 000 euros ! Eh oui, il fallait aussi trouver quelqu’un pour garder les enfants en mon absence…

C’est d’ailleurs la principale raison derrière la création des Montessouricettes : je voulais fournir la possibilité à des mamans de se former de chez elles, sans quitter leurs enfants, sans se déplacer, à leur rythme, et avec un budget raisonnable.

6. “L’IEF Montessori, ça coûte encore plus !”

En fait, quand je vois certains parents qui inscrivent leurs enfants à des cours par correspondance, je me dis que nous avons de la chance d’utiliser la pédagogie Montessori.

Vous avez pu voir mon budget annuel pour l’IEF un peu plus haut. En comparaison, les cours par correspondance coûtent souvent entre 700 et 1200 € / an pour le primaire. Pour nous, avec 3 enfants d’âge scolaire, cela reviendrait à près de 3000 € !

Un énorme budget que nous préférons consacrer à des activités extra-scolaires, dont nos enfants sont très friands.

Mais j’ai remarqué que certaines familles se sentent isolées et ont besoin d’être accompagnées, guidées, rassurées dans leur pratique de l’IEF Montessori. C’est pourquoi j’ai ressenti le besoin de créer un programme unique, spécifiquement pour ces familles.

Non pas un cours par correspondance (ça n’aurait aucun sens dans l’esprit Montessori, on ne cherche pas à imposer un programme à un enfant, juste une progression pour qu’il puisse avancer à son rythme), non pas des cahiers ou des manuels, mais un véritable accompagnement.

Une communauté, tout d’abord, structurée pour favoriser l’entraide et la bienveillance.

Communauté d'entraide à l'IEF Montessori : une solution parfaitement adaptée qui ne coûte pas un bras.

Un partage d’expérience suite à nos nombreuses années d’IEF dans notre famille, elle aussi, nombreuse. Art, maths, histoire, géographie, sciences naturelles, français, musique, langues étrangères, nous avons tout abordé à la maison ! Et je peux maintenant vous épargner bien des efforts de recherche en vous proposant des idées d’activités clé en main.

Un accompagnement sur le long terme, pour que vous appreniez à observer votre enfant et à lui proposer ce dont il a vraiment besoin.

Bien évidemment, même si j’aimerais proposer cet accompagnement à l’IEF Montessori gratuitement, ce ne serait pas viable sur la durée, ne serait-ce qu’à cause des frais fixes que cela engendre et du temps que cela va me prendre.

Mais je tiens tout de même à ce que toutes les familles puissent en profiter pour un budget minimal. C’est pourquoi je lance ce programme avec un tarif spécifique de 17 € / mois pour les membres fondateurs, tarif dont ils pourront bénéficier à vie !

Je ne proposerai ce tarif que jusqu’au mardi 2 juillet, 23h59. C’est bien moins qu’un cours par correspondance, pour le même objectif : vous guider, vous rassurer et vous montrer le chemin dans cette aventure formidable qu’est l’IEF !

J’espère vous avoir démontré que l’on n’avait pas besoin d’être Crésus pour apporter une éducation riche à ses enfants. Et comme le dit une très belle citation, “Il n’est de richesses que d’hommes”. Alors efforçons-nous, ensemble, d’enrichir notre société en développant le caractère, les valeurs, l’instruction et les savoir-faire de nos enfants !

Accompagnement à l'IEF Montessori : une alternative aux cours par correspondance qui ne vous coûtera pas un rein
Oui, je vous rejoins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *