Le décalogue de l’éducateur Montessori

LE DÉCALOGUE DE L’ÉDUCATEUR MONTESSORI

Il est souvent difficile de jouer le rôle de guide et d’éducateur dans la pédagogie Montessori. Notre attitude revêt une grande importance pour favoriser les apprentissages des enfants, aussi bien les apprentissages académiques que les apprentissages sociaux et psycho-affectifs.

Alors pour nous guider, Maria Montessori nous a laissé 10 “commandements”, qui peuvent nous servir de lignes directrices. Bien sûr, ce n’est qu’un idéal auquel nous allons tenter de parvenir, mais au moins le chemin est balisé pour nous. Nous aurons évidemment droit à l’erreur, tout comme l’enfant, mais nous pourrons toujours nous raccrocher à ce fil conducteur pour, nous aussi, progresser.

Avant de continuer sachez que cet article n’est qu’un résumé de mon podcast Le décalogue de l’éducateur Montessori ; si vous voulez l’écouter dans son intégralité, par exemple en faisant vos tâches ménagères ou pendant un trajet en voiture, c’est ici :

Voici donc les 10 « commandements de Maria Montessori » :

1.Ne touchez jamais l’enfant sauf s’il vous y invite (d’une manière ou d’une autre).

2. Ne dites jamais de mal d’un enfant devant lui ou en son absence.

3. Concentrez votre effort à renforcer et à aider le développement de ce qui est positif en l’enfant.

4. Mettez toute votre énergie dans la préparation du milieu, prenez-en soin régulièrement d’une façon méticuleuse.

5. Aidez l’enfant à établir de bonnes relations avec le milieu. Montrez-lui l’endroit où le matériel se range et indiquez-lui comment il doit s’en servir.

6. Soyez toujours prêt (e) à répondre à l’appel de l’enfant qui a besoin de vous, écoutez et répondez toujours à l’enfant qui a recours à vous.

7. Respectez l’enfant qui fait une erreur et qui peut, soit sur le moment, soit plus tard, se corriger de lui-même, mais arrêtez fermement et immédiatement tout mauvais usage du matériel et toute action qui met en danger l’enfant, son développement, ou les autres enfants.

8. Respectez l’enfant qui se repose ou observe les autres travailler, ou réfléchit à ce qu’il a fait ou fera. Ne l’appelez pas et ne le contraignez pas à une autre forme d’activité. Aidez ceux qui cherchent une activité et n’en trouvent pas.

9. Présentez inlassablement des activités à l’enfant qui les a refusées auparavant ; aidez-le sans cesse à acquérir ce qu’il n’a pas encore acquis et à surmonter ses imperfections, faites tout ceci en animant le milieu avec soin ; en ayant volontairement une attitude réservée, en usant de mots aimables ; et en étant une présence aimante. Faites que votre présence et votre disponibilité soient ressenties par l’enfant qui cherche, et demeurent cachées à celui qui a déjà trouvé.

10. Traitez toujours l’enfant avec la plus grande politesse et offrez-lui le meilleur de ce dont vous disposez.

Voici les deux podcasts que je mentionne dans cet épisode :

Faut-il dire non à son enfant ?

Faut-il occuper son enfant toute la journée ?

L’éducation et la paix – Maria Montessori

Vous pouvez retrouver cette liste en version imprimable sur le Terrier des Montessouricettes.

Étiqueté ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *