Partageons l’esprit de Noël avec des livres Montessori (ou non)

Partageons l’esprit de Noël avec des livres Montessori (ou non)

Difficile de trouver des livres adaptés à la saison qui soient compatibles avec l’enseignement de Maria Montessori Pour elle, hors de question de faire lire à l’enfant des histoires d’animaux qui parlent ou vivent comme des humains, des histoires de lutins, de Père Noël et de traineaux magiques. Si on ajoute à cela le souci de choisir des livres au dessin réaliste et qui cultivent le sens du beau, c’est pratiquement mission impossible ! Heureusement pour vous, j’ai fait une partie du travail et voici une petite liste de livres parfaitement, rigoureusement, scrupuleusement montessoriens (vous verrez plus loin dans ce billet que ce ne sont pas les seuls livres qui ont droit de cité de chez nous).

Avant de continuer, si vous préférez écouter le podcast de cet article, par exemple en faisant vos tâches ménagères ou pendant un trajet en voiture, je vous invite à cliquer sur le lecteur ci-dessous :

Bien entendu, les âges ne sont qu’indicatifs et vous connaissez mieux votre enfant que moi ! Mais au moins cela vous donne une idée du niveau de difficulté de chaque ouvrage. Par ailleurs, je vous conseille bien évidemment de vous tourner en priorité vers votre bibliothèque ou votre librairie locale, mais je sais ce que c’est que d’être un parent débordé, c’est pourquoi tous les liens sont vers Amazon, où vous pourrez lire d’autres avis sur ces livres avant de vous décider. Ces liens sont des liens affiliés, ce qui signifie que si vous commandez sur Amazon, vous soutiendrez par votre achat les Montessouricettes, sans que cela ne vous coûte plus cher.

L'imagerie de Noël livre de Noël pour les 2-5 ans  L’imagerie de Noël, 2 à 5 ans. Un joli livre d’images autour de Noël, pour expliquer les traditions qui entourent cette fête, son origine religieuse et tout le folklore qui l’environne, du sapin au Père Noël, en passant par Saint Nicolas et de petits bricolages de Noël.

 

 

Noël, collection Mes P’tits Docs, 3 à 5 ans. Une explication du folklore autour de Noël, non seulement en France, mais dans d’autres parties du monde. Menus, fêtes, traditions… Des dessins sobres, sans grande qualité esthétique, mais un bon « documentaire ».

 

 

Liv et Emy fêtent Noël, 3 à 6 ans. Un livre simple aux phrases courtes pour les lecteurs débutants. En plus, chose rare, ce livre est écrit en cursive ! Hourra ! Il s’agit en fait de toute une collection de petits livres Montessori pour enfants qui mettent en scène les deux filles de l’auteur, Liv et Emy. Cette histoire-ci explique que Liv et Emy ne croient pas au Père Noël, ce qui ne les empêche pas d’avoir leurs petits rituels et de jouer le jeu du Père Noël pour les autres enfants qui sont encore convaincus de son existence.

 

 

Agathe ne croit pas au Père Noël, 3 à 6 ans. Bien que je n’aime pas le titre, que je trouve un peu revendicatif, voici une histoire finalement très sympathique sur une petite fille qui se réjouit des préparatifs de la fête sans pour autant y voir la moindre magie. Un livre simple, réjouissant, pour le coup parfaitement Montessori ! L’auteur, Catherine Dumonteil-Kremer, éducatrice Montessori, est surtout connue pour son livre « Elever son enfant… autrement » et son travail sur la parentalité consciente et créative.

 

 

 

Tous les Noëls du monde, l’atlas des 5-8 ans. Un petit tour du monde de la façon dont on fête Noël. Chaque page commence par « Si tu fêtais Noël en Autriche /en Australie / au Bangladesh… ». Chaque double page est d’un illustrateur différent, mais les dessins sont globalement de bonne qualité.

 

 

 

Noëls du monde, Père Castor, 5 à 8 ans. Un livre un peu semblable au précédent, mais qui rentre peut-être plus dans les détails, avec des anecdotes amusantes, des menus de fête et des chants locaux.

 

 

 

Le cadeau des rois mages-idée livre Noël

Le cadeau des rois mages, 7-11 ans. Ce très bel album demande un peu plus de maturité, avec son texte plus complexe (il s’agit en fait d’une nouvelle d’O. Henry). Della cherche désespérément comment offrir un cadeau à son mari alors qu’ils n’ont pas d’argent. Elle a pourtant économisé et économisé tout ce qu’elle pouvait, mais c’est bien trop peu. Elle prend alors la décision de sacrifier sa magnifique chevelure et de vendre ses cheveux à une coiffeuse afin d’offrir à son mari une chaîne pour la superbe montre qui fait sa fierté. Mais le soir de Noël, lorsqu’il ouvre son paquet, c’est une expression un peu perplexe qui pointe sur son visage : il a lui-même vendu sa montre pour offrir à son épouse un ravissant peigne pour ses cheveux… Cette histoire empreinte d’une douce mélancolie est une véritable œuvre littéraire qui saura émouvoir les enfants un peu plus âgés.

Mais rien de tel que de se plonger dans le concret pour bien profiter du moment ! Voici quelques livres qui mettront à l’œuvre la créativité et la motricité fine des enfants :

 

Noël, livre pochoir, éditions Usborne, 3 à 6 ans. Un livre pour aider les plus petits à dessiner sur le thème de Noël. Il comprend 4 pochoirs permettant de tracer 18 motifs comme un sapin, le traineau du Père Noël etc.

 

 

J’apprends à dessiner Noël, 3 à 5 ans. J’aime beaucoup cette collection qui part du principe que non, un enfant ne sait pas forcément dessiner de façon innée toutes sortes de choses et qu’il est bon de lui donner un modèle. Chaque dessin est présenté étape par étape, à partir de formes simples, de sorte qu’il devient incroyablement facile de tracer un Père Noël, un Saint Nicolas, un sapin etc. ! Bien évidemment, et comme pour les autres livres de cette catégorie, à vous d’expliquer ou non le côté folklorique du Père Noël, vous n’éviterez pas les questions douloureuses, mais si cela ne vous pose pas de problème, vous pourrez passer par exemple un agréable moment à préparer des cartes de vœux en famille.

 

 

 

La magie de Noël à colorier, 5 à 8 ans. Un beau livre de coloriage d’inspiration plutôt anglo-saxonne (cupcakes et chorales de Noël) qui décrit ce qui change dans la ville ou dans les maisons au moment de Noël, les différentes traditions et le folklore. Une bonne introduction aux rituels qui entourent Noël, si l’on veut expliquer à terme d’où vient le thème du Père Noël.

 

 

Mais ces livres ne sont qu’une partie de nos favoris pour la période de Noël. En faisant particulièrement attention à distinguer ce qui est imaginaire de ce qui est réaliste, je n’hésite pas à présenter d’autres livres s’ils sont beaux, bien écrits et qu’ils apportent quelque chose d’utile à la construction de l’enfant. Voici donc d’autres propositions qui auraient peut-être fait hurler Maria Montessori mais qui, à mon humble avis, ne devraient poser aucun problème si vous avez commencé à établir la distinction imaginaire/réalité avec vos enfants (il suffit d’une petite remarque sur le ton de la plaisanterie de temps en temps : « Oh, mais est-ce que les taupes ont des petits tables dans leur terrier où elles mangent avec les souris ? » « Non, bien sûr que non ! » « Et est-ce que les sapins peuvent parler ? » « Oh non ! »).

Le sapin de Monsieur Jacobi, 3 à 6 ans. Monsieur Jacobi installe un sapin gigantesque dans son salon mais il faut couper la pointe qui touche le plafond. La pointe est offerte à la gouvernante, qui en coupe la pointe, mise au rebus devant la maison, où la trouve le jardinier qui l’emporte chez lui pour servir de sapin entier. Là encore, il faut couper la pointe, qui servira de sapin à un ours, qui devra encore couper la pointe etc. jusqu’à ce qu’au final un seul arbre ait fini par fournir un sapin à tout le monde, du plus grand au plus petit. Une histoire pleine de charme dont le côté ritournelle remporte toujours un grand succès auprès des enfants.

 

Le Noël de Balthazar, 3 à 6 ans. Vous serez peut-être surpris de ne pas voir ce livre parmi les livres montessoriens. Le souci est que cette collection tourne autour de Balthazar, un petit garçon, et de Pépin, son doudou qui marche, agit et parle… Pas vraiment réaliste donc. Pour le reste, il s’agit d’histoires pleines de poésie dont les dessins en aquarelle sont très réussis.

Ici, Pépin et Balthazar s’affairent tous deux à préparer les cadeaux de Noël. Mais ils doivent aussi s’offrir chacun un cadeau et se séparent pour se laisser la surprise. Balthazar se rend chez M. Merlin et échange son jouet le plus précieux, sa collection de billes, contre un conducteur en bois pour le train de Pépin. Pépin, de son côté, échange au même endroit son précieux train en bois contre une boîte pour la collection de billes de Balthazar. Vous voyez venir le problème ? Heureusement, à la fin, M. Merlin arrive et leur offre en cadeau les billes et le train. Cette histoire est en fait très proche de celle du Cadeau des rois mages (cf. ci-dessus), mais plus adaptée aux petits.

Calendrier de l’Avent – Balthazar prépare Noël, 2 à 8 ans. Dans ce calendrier de l’Avent qui trône sur notre cheminée, ni jouets ni chocolats, mais de jolies petites histoires qui accompagnent les préparatifs traditionnels autour de Noël : le sapin, la crèche, les cadeaux… Chaque soir, c’est un beau petit moment partagé dans l’anticipation de cette belle fête. Les plus petits peuvent se contenter de sortir les petites histoires de leur emplacement tandis que les plus grands pourront les lire eux-mêmes. Et ensuite, il s’agit de passer à l’action et de décorer la maison ! Nos enfants l’apprécie depuis des années maintenant !

Michka, 3 à 6 ans. Le célèbre petit conte de la collection du Père Castor. Ce livre n’est absolument pas Montessori, puisqu’il s’agit de l’histoire d’un petit ours en peluche qui décide de partir seul dans la forêt car sa maîtresse, Elisabeth, ne s’intéresse pas assez à lui. Il aide le Renne de Noël à distribuer des cadeaux mais à la fin de la tournée, il reste une pauvre cabane misérable et la hotte est vide… Michka va alors choisir de se donner lui-même en cadeau au petit garçon de la maisonnée. Malgré son aspect merveilleux, ce conte est une remarquable leçon pour les enfants qui ont parfois l’impression qu’ils ne peuvent rien offrir à Noël. Cela peut être l’occasion d’une discussion sur les cadeaux immatériels qu’ils pourraient offrir à leurs proches : chanter une chanson à leur grand-mère, aller faire une promenade avec leur grand-père, lire une histoire à un petit cousin plus petit qu’eux, bref donner de leur temps et de leurs compétences.

Enfin, voici une sélection de livres à caractère religieux. Ils se lisent comme des contes, ce ne sont pas des histoires bibliques, mais ils rejoignent d’une manière ou d’une autre le récit de la Nativité. J’y ai également inclus quelques livres sur la légende de Saint Nicolas qui, s’il n’est pas réellement associé à Noël, fournit une alternative sympathique au Père Noël.

Michaëlo, le plus petit des anges de Dieu, 3 à 6 ans. Les illustrations de Joëlle d’Abbadie sont tout simplement sublimes,avec de très belles couleurs. Michaëlo est un peu triste car, contrairement à tous les autres anges, il ne sait pas chanter. Il suit donc tous les événements qui mènent à la naissance de Jésus, et il s’en réjouit profondément mais sans pouvoir l’exprimer par des hymnes, jusqu’à ce qu’il se trouve, tout seul, devant la crèche et l’enfant Jésus qui vient de naître. C’est alors que lui vient un chant de louange : Gloria in excelsis Deo ! Seul le plus petit de tous les anges pouvait accueillir comme il se doit un Dieu qui se fait petit enfant : c’est un excellent rappel à l’humilité qui pourra peut-être inciter les plus petits à chercher ce qu’ils peuvent offrir, malgré leur petitesse, à Jésus et aux autres.`

Trois arbres pour un prince, 5 à 7 ans. Ce livre des éditions du Triomphe (comme Michaëlo) s’inspire d’un conte traditionnel russe. Trois bûcherons discutent : chacun a repéré un très bel arbre et rêve d’en faire, le premier un coffre pour un trésor très précieux, le deuxième un bateau pour un roi et le troisième de le laisser pousser pour que chacun vienne se reposer à son ombre. Mais chacun des bûcherons a un fils et ceux-ci ont d’autres projets. Les pères se résignent et le premier arbre sert à construire une étable et une mangeoire, le deuxième une barque de pêche et le troisième est débité en poutre pour que le troisième fils puisse devenir soldat romain. Là aussi, les dessins sont superbes et le récit récapitule toute l’histoire du salut : le premier arbre devient l’écrin du Fils de Dieu, le deuxième la barque sur laquelle Jésus apaise la tempête et le troisième devient l’arbre de la Croix, à l’ombre de laquelle tant de gens viennent chercher le salut. Voilà une très belle leçon d’humilité en tant que croyants et que parents : Dieu et nos enfants ont parfois d’autres plans que nous, nous devons apprendre à faire confiance et parfois, nous réaliserons qu’ils savaient mieux que nous…

 

La nuit de Noël, sons et images (Usborne), 3 à 6 ans. Un livre sonore qui permet d’écouter les airs de Noël les plus connus tout en découvrant le récit de la Nativité. Des illustrations très douces pour un grand classique du livre de Noël.

 

 

 

La véritable histoire de Saint Nicolas, 5 à 7 ans. L’histoire originelle du saint patron des écoliers et des Lorrains, avec un vocabulaire riche et des dessins très travaillés. Un classique !

 

 

L’histoire de Saint Nicolas, 5 à 7 ans. Une version modernisée et actualisée de la célèbre chanson « Il était trois petits enfants qui s’en allèrent glaner aux champs »… Ici les enfants partent à la chasse aux papillons et le boucher a un frigo, mais le cœur de l’histoire reste le même. Les dessins sont magnifiques!

 

Enfin, un petit bonus hors catégorie : Les fabulettes d’Anne Sylvestre, volume 9, Joyeux Noël, pour tous les âges ! J’aime tout particulièrement cette chanteuse dont les comptines pleines de poésie ont bercé mon enfance. Les enfants aiment beaucoup reprendre ces chansons dont les paroles ne les prennent pas pour des idiots. Cela changera un peu des grands classiques de Noël (non pas que j’aie quoi que ce soit contre les classiques !) pour prolonger ce temps de joie et de douceur.

 

Voilà, avec tout cela, vous n’avez plus d’excuses pour abréger le temps de Noël et penser déjà à Pâques dès le 26 décembre ! Sachons profiter de quelques moments de douceur tandis que le froid s’installe et maintenons encore quelques semaines en janvier cette ambiance si joyeuse et chaleureuse

Et vous, qu’allez-vous lire à vos enfants cette semaine ?

 

Inscription à la communauté gratuite pour recevoir des ressources

 

 

20 commentaires sur “Partageons l’esprit de Noël avec des livres Montessori (ou non)

  1. Merci pour cette liste. En revanche soutenir Amazon, non merci! Et encore moins en cette période!
    Il y a plein de manières pour les parents débordés d’acheter en ligne tout en soutenant des librairies françaises indépendantes indispensables à notre environnement culturel et économique.

    1. Personne ne vous force à rien, mais peut-être n’avez-vous pas bien lu l’introduction à ce billet ? Aucun site ne permet de consulter autant d’avis sur un livre avant de se décider. Par ailleurs, soutenir son libraire, c’est très bien, et c’est d’ailleurs ce que je recommande en priorité dans l’introduction à ce billet, mais soutenir son blog préféré, c’est bien aussi…

  2. Bonjour
    Merci pour cet article intéressant !
    En ce qui me concerne mon livre de Noël préféré est « Liv et Emy fêtent Noël », d’Ève Herrmann et Roberta Rocchi, parce que ma plus grande fille le ressort chaque année, le relit et fait le petit bricolage expliqué à la fin du livre (un petit bocal avec « 24 pensées pour attendre Noël »), qu’elle offre ensuite à quelqu’un.

    1. C’est chouette qu’elle puisse elle aussi offrir quelque chose à Noël, quelle bonne habitude à prendre ! Ainsi elle aussi s’efforce de penser aux autres, c’est beau…

  3. Bonjour,
    Merci pour cet article et ce super concours!
    Impossible de choisir! Par ici on adore Drôle de Noël pour Mini loup et mes jolies chansons et comptines de Noël.

    Belle journée! 😊

    1. Merci pour ce partage !

  4. Mon livre préféré de Noël est celui que nous allons fabriquer,Tess(3ans et 1/2)et moi,sa Mamie,à l’aide de découpags,collages,piquage…,accompagnés d’un petit texte sorti de l’imagination de Tess,et que je retranscrirai.A charge pour elle,d’écrire les majuscules d’imprimerie(du moins celles qu’elle connait),en début de phrases.

    1. Quelle merveilleuse idée ! Nous avions fait ça pour une fête des Pères, ça avait tellement plu à mon mari (il s’agissait d’un petit livret où notre fils qui venait d’apprendre à écrire lui disait merci pour plein de choses)… L’avez-vous déjà fait ? Et comment avez-vous amorcé l’écriture de l’histoire ? Que lui avez-vous dit pour qu’elle invente quelque chose ?

  5. Je propose « L’hiver à l’étang bleu » de William George et Lindsay Barrett George, paru à L’école des loisirs !

    1. Oh, je ne connaissais pas et je découvre qu’il y a une version pour chaque saison, c’est bien cela ? Je vais essayer de le trouver en bibliothèque, c’est génial pour voir le temps qui passe saison après saison…

  6. Pour les tous petits (dès 12-18 mois), j’aime bien « Le petit sapin de Noël » de Jessica Courtney-Tickle, plutôt réaliste, avec des volets à soulever et de belles images soulignées par des parties argentées qui brillent, et pour les catholiques, « Le noël de Timothée » de Maïte Roche, petit livre cartonné avec une histoire toute simple d’enfants préparant Noël. Et pour les un peu plus grands (4-5 ans) « L’étoile de Noël » de Michel Piquemal.

    1. Merci pour tous ces beaux partages !

  7. Mon Bébé de 2 ans ne prend pas encore conscience de cette période de l’année particulière. Néanmoins il apprécie beaucoup les livres sonores dont celui de Noël avec des champs de Noël en Anglais. 😀

    1. * des chants

      1. Quelle bonne idée les livres sonores pour les plus jeunes !

  8. Merci pour cet article et ce concours 2024! Je participe et voici ma réponse: ici notre livre préféré de Noël n’est pas très Montessori mais j’adore les images et notre fils est fan de hérissons, il s’agit donc de la collection du Petit Hérisson de Milan. Nous en avons trois. On les adore.

    1. Merci pour cette suggestion, ils ont l’air très beaux ! Y en a-t-il un que vous préférez ?

  9. Merci Anne-Laure pour cette super idee de calendrier de l’Avent en livres.Juste un bemol sur où les trouver : Amazon… et bien il y a la Fnac qui fait le même service ou encore le français CDiscount , et puis tous nos reseaux de librairies qui défendent le gout de la lecture et se battent pour garder la tete hors de l’eau! Plus des confditions de travail pas top chez Amazon… vraiment Amazon non …

    1. J’ai déjà expliqué tout cela, dans l’article et encore plus en détails dans le podcast, mais votre commentaire prouve que ce n’était pas assez clair. Le premier endroit que je recommande pour trouver des livres… c’est votre bibliothèque municipale, tout simplement. C’est très souvent gratuit ou presque de s’inscrire à l’année et ils font un travail formidable. Le 2e endroit, c’est évidemment votre libraire local ou les réseaux de libraires. Mais parfois, Amazon rend tout de même bien service et je ne souhaite pas jeter la pierre aux parents qui les utilisent (et dont je fais partie, car en habitant loin à la campagne, c’est beaucoup plus difficile, coûteux et polluant d’aller faire les magasins). La Fnac ou CDiscount n’ont pas forcément les mêmes stocks, les mêmes délais ou les mêmes frais de port. Et concernant les librairies, il y en a chez qui je ne souhaite plus commander de livres, entre les erreurs faites à la commande, les délais franchement excessifs (10 jours à 3 semaines parfois) et la librairie qui ne me rappelle pas quand le livre est arrivé. D’autres font un travail formidable et méritent d’être soutenues au contraire ! Bref, c’est compliqué… Pour finir sur Amazon, si certains se retrouvent à utiliser leurs services, à ce moment-là et seulement à ce moment-là, ils peuvent utiliser des liens affiliés et soutenir les personnes qui les ont aidés à faire leur choix. Ce n’est absolument pas une priorité chez nous les Montessouricettes, nous ne poussons pas à utiliser Amazon, mais pour ceux qui le feront de toute façon, ils peuvent faire en sorte qu’une petite partie de leurs achats bénéficie à des gens qu’ils apprécient.

  10. Bonjour et merci pour cette liste ! 😃

    Chez Nous, Liv et Emy a beaucoup plu pour « les biscuits disparus »… Ma fille veut qu’on en fasse à notre tour pour les faire disparaître 🙈😅
    Elle apprécie aussi Juliette prépare Noël, cependant, aucun n’a encore pu détrôner « Martine, la nuit de Noël » avec la K7 audio qui tourne en boucle pour écouter la belle musique 😊
    R.I.P. notre K7 des fabulettes s’est… déroulée… 🙈😅 trop usée la pauvre !

    Belle fin d’année à vous et belle Fête de Noël 🎅🏼 🌲

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *