Astuces pour l’organisation de la maison (malgré l’école à la maison et un travail professionnel)

Astuces pour l’organisation de la maison (malgré l’école à la maison et un travail professionnel)

Suite à ma vidéo sur mon Bullet Journal, qui me permet d’organiser mes projets, mes tâches à accomplir et toutes les informations dont j’ai besoin au format papier, j’ai reçu des questions surla façon dont nous nous organisions à la maison, avec l’instruction en famille et deux parents qui travaillent. Je rencontre aussi régulièrement des mamans solos qui souhaitent commencer l’IEFmais ne peuvent pas se priver de leur salaire, ou des parents qui souhaitent continuer à travailler de chez eux mais ne sont pas sûrs de pouvoir tout gérer à la fois.

Alors quelle que soit votre situation et que vous envisagiez l’instruction en famille ou non, voici quelques astuces qui pourront peut-être vous aider à gagner du temps au quotidien.

Les vêtements

Avec 4 enfants, c’est un poste important ! Chacun de nous 6 a un magasin privilégié (le même pour tous les enfants) : on sait que les vêtements nous vont bien, que le style nous plaît et que le rapport qualité-prix nous convient. Du coup, nous ne faisons que deux grosses séances de shopping annuelles : une pour l’automne-hiver et une pour le printemps-été. Pour les enfants, c’est généralement bouclé en 1h30 – 2h, trajets compris.

Nous faisons avant de partir le bilan des vêtements qui leur vont encore, de ceux que nous avons reçus de la famille ou des amis et nous partons avec une liste indicative des achats indispensables, ce qui n’empêche pas de craquer pour quelques coups de cœur.

Bien évidemment, il faut parfois refaire un saut au magasin en cours d’année si les chaussettes sont devenues trop petites mais cela reste très ponctuel et dans ce cas nous commandons souvent sur Internet pour n’avoir qu’à passer récupérer la commande lorsqu’elle est prête. Nous n’avons pas encore d’adolescents, donc les changements de taille ne sont pas si fréquents que cela, mais lorsque nous en aurons, je prévois d’acheter les mêmes vêtements en deux ou trois tailles pour ne pas refaire de shopping tous les mois.

Au final, c’est beaucoup plus économique(moins on passe de temps dans les magasins, moins on risque de craquer pour du superflu) et le gain de tempsest appréciable. Est-ce que nous sommes des fashion addicts au fait des dernières tendances ? Non, absolument pas, mais ce n’est pas une priorité chez nous.

Toujours au sujet des vêtements se pose bien évidemment la question de la lessive et du repassage… Il faut dire que nous en sommes en moyenne à environ une lessive par jour ! Là, nous gagnons surtout du temps entriant le linge directement au moment de le mettre au sale (nous avons un panier avec trois compartiments : un pour le blanc, un pour les couleurs vives et un pour le noir et les couleurs sombres). C’est toujours une étape de moins avant de lancer le lave-linge.

Quant au repassage… Quel repassage ?Mon mari repasse ses chemises et celles des garçons, je dois avoir en tout et pour tout deux robes et deux tuniques qui valent la peine d’être repassées, plus quelques robes pour ma fille aînée… Bref la planche à repasser n’est pas sortie très souvent ! On devient beaucoup moins exigeante avec le temps et le nombre d’enfants je trouve. Là aussi, certains nous trouveront peut-être négligés et repèreront immédiatement les faux plis non repassés, mais je le vis très bien !

Les courses

Nous n’allons pour ainsi dire jamais au supermarché, nous passons par le Drive(une fois par semaine, c’est plus efficace), ce qui me permet de faire les courses le soir affalée dans le canapé et de pouvoir facilement passer récupérer ma commande entre deux conduites, sans entraîner 4 enfants à travers les rayons pendant des heures. Pour cela, mon système de planification des menusme rend bien service !

Et pour le frais ? Il est vrai qu’il est difficile de trouver des fruits et légumes qui tiennent bien pendant une semaine entière (même s’il en existe : pommes, pommes de terre, concombres, tomates survivent assez bien). Mais les surgelés et les conservessont souvent aussi bons et avec les mêmes nutriments. Si cela peut nous éviter de refaire des courses, je n’hésite pas une seconde ! Sans compter qu’avec 6 bouches à nourrir, j’aime autant me passer de la corvée d’épluchage.

Par ailleurs, ce n’est pas pas parce que nous faisons l’école à la maison et que je travaille de chez nous que je passe des heures à préparer les repas. Nous prenons notre temps le week-end mais en semaine, je fais comme toutes les mamans qui travaillent ou qui ont leurs enfants à ramener rapidement à l’école :des plats simples et rapides, que j’ai l’habitude de préparer et que je peux confectionner les yeux bandés. La seule différence est que je peux me permettre de faire des plats longs à cuire, tant qu’ils sont courts à préparer (comme un poulet rôti : 5 minutes pour le farcir et le badigeonner, 1h15 pour le faire cuire).

Le ménage

Au niveau du ménage, j’essaie autant que possible de ranger au fur et à mesure. Les pâtes cuisent tranquillement dans la casserole ? J’en profite pour ranger le sel et nettoyer le robot ménager qui m’a servi pour couper des oignons. Ma tasse de thé est en train d’infuser ? J’ai donc 3 minutes pour balayer la cuisine et y passer le balai vapeur. Un petit coup de brosse tous les joursdans les toilettes et on évite le grand nettoyage hebdomadaire (bon, avec deux garçons encore assez petits à la maison, je vous avoue que ce n’est de toute façon jamais impeccable…). Quand je prends ma douche, j’en profite pour nettoyer rapidement la baignoire, idem au moment de me brosser les dents pour le lavabo.

Je ne fais quasiment jamais de grand ménage, ce sont surtout plein de petits gestes cumulés au quotidien qui maintiennent les choses propres. Est-ce que ma maison est parfaitement rangée et rutilante de propreté ? Non, malheureusement. C’est aussi une maison dans laquelle 5 personnes passent l’essentiel de leur journée, contrairement aux familles où les enfants vont à l’école, et une maison dans laquelle tout le monde aime bricoler et faire des choses de ses mains, donc il y a toujours un pinceau, un tube de colle ou une scie à bois de sortis…

Les papiers

En ce qui concernela paperasse et l’administratif, nous nous faisons prélever pour toutes nos factures et nous réglons le maximum de choses en ligne, des impôts à la gestion de nos comptes bancaires. Nous avons même adopté une banque en ligne pour pouvoir tout faire de chez nous, y compris ouvrir un compte ou le clôturer. En bonus, c’est gratuit et nous évitons les coups de fil des conseillers bancaires bien intentionnés qui veulent nous démarcher pour de nouveaux produits.

Lorsque du courrier arrive à la maison, je le trie immédiatement. Souvent, les prospectus, les enveloppes et les films plastiques ne rentrent même pas dans la maison, ils aboutissent directement dans la poubelle de recyclage qui est juste à côté de la boîte à lettres. Quant au reste, je le classe dans mon dossier de choses à faire ou à lire, ou bien je l’archive dans mon chariot à dossiers suspendus.

J’ai adopté un système qui est absolument fantastique, le Freedom Filer System. Le principe est simple : au lieu de classer les papiers d’abord par catégorie (eau, électricité, impôts, CAF…), je les trie en fonction de leur durée de conservation. Par exemple, les factures d’eau, de téléphone, de gaz etc. ne se gardent que 2 ans, j’utilise donc une série de dossiers Janvier année paire, Février année paire, Mars année paire etc. et une série Janvier année impaire etc. Si nous sommes en septembre 2017, je classe ma facture dans le dossier Septembre année impaire. Arrivée début octobre, je vide le dossier Octobre année impaire et déchiquete tous les papiers qu’il contient, sans réfléchir.

Cela me prend 2 minutes chaque mois, pas plus, et je ne fais plus jamais de grand tri dans mes papiers, il se fait tout seul. Lorsque je veux retrouver une facture spécifique, je cherche dans le dossier du mois correspondant (qui ne contient généralement pas plus d’une dizaine de papiers) et je la retrouve tout de suite.

D’autres papiers se conservent 5 ou 10 ans, voire toute la vie. Le système est similaire, avec des dossiers annuels au lieu de mensuels (Année se terminant par 1, par 2, par 3 etc.), ou des dossiers thématiques comme le dossier médical de chaque membre de la famille ou nos diplômes respectifs.

Si tout cela vous paraît un peu confus, je vous invite à regarder cette vidéo d’explication et tout sera plus clair, je vous le promets (même si, désolée, elle est en anglais) !

J’en profite pour faire un petit aparté : il existe un grand nombre de techniques de gestion du temps ou de gestion de projetsqui ont été inventées pour les entreprises (Lean, Getting Things Done, Scrum, Kanban, Agile, PERT, Six Sigmas…). Pourquoi ne pas les appliquer aussi à la maison ? Un exemple tout simple : l’un des principes de la méthode Getting Things Doneconsiste à exécuter immédiatement toutes les tâches qui prennent moins de 2 minutes. Une facture à payer ? Ecrire un chèque et le mettre sous enveloppe prend moins de 2 minutes, je le fais donc dès la réception du courrier. Ainsi je n’ai plus à y penser et je peux libérer un peu d’espace dans mon cerveau !

Un autre principe consiste à classer ses tâches en fonction de leur contexte d’exécution : tous les coups de fil d’un côté, tout ce qu’il faut faire à l’ordinateur de l’autre, tout ce qui nécessite de prendre la voiture dans une troisième catégorie etc. Ainsi, lorsqu’on doit attendre quelque part, il suffit de sortir sa liste de coups de fil à passer, de dégainer son téléphone et d’enchaîner les appels.

D’ailleurs à chaque fois que l’on peut regrouper les activités similaires, on sera plus productif. De nombreuses études le montrent, même si nous les femmes en tirons souvent une grande fierté, faire plusieurs choses à la fois est contre-productif, il vaut mieux se concentrer sur les tâches les unes après les autres. Seule exception ? Lorsque vous associez une tâche intellectuelle à une autre purement mécanique : par exemple épousseter en passant un coup de fil. C’est ainsi que je profite des tâches ménagères ou des trajets en voiture pour écouter des podcasts ou des livres audio. Tout comme les enfants, je n’ai jamais fini d’apprendre !

Les conduites et rendez-vous

Là, le secret est simple : regrouper au maximum les trajets. J’attends le jour du cours de solfège pour aller acheter des timbres ou poster un recommandé à la Poste, située à deux pas de l’école de musique. Je profite d’un passage au Drive pour imprimer des photos à une borne ou acheter un cadeau pour l’anniversaire d’un enfant (le magasin de jouets est juste à côté).

Et je profite de chaque petit creux : par exemple pendant que l’un de mes enfants est à la musique, plutôt que de rentrer à la maison pour n’y passer que 15 minutes, j’enchaîne solfège, Poste, pain, pharmacie, résultats d’analyses médicales, Drive etc. Quand tout est situé à proximité, on gagne un temps fou !

De même pour les rendez-vous médicaux : je m’efforce autant que possible de m’y prendre bien à l’avance et de demander 3, 4 ou 5 rendez-vous à la suite. Tout le monde y passe à la chaîne, cela évite de revenir plusieurs fois et j’aime bien donner l’exemple aux plus petits en les laissant assister à mes rendez-vous chez l’ophtalmologiste ou le dentiste. S’ils voient que la fraise ou la piqûre de la prise de sang ne m’effraient pas, ils seront plus tranquilles le jour où ils devront eux aussi y passer.

Pour les rendez-vous plus personnels, comme la sage-femme, un gros sac rempli de livres et tout ce petit monde attend gentiment en salle d’attente… Je fais simplement attention à choisir des médecins qui respectent à peu près leurs horaires, pas question d’attendre une heure avant chaque rendez-vous, cela mettrait la patience des enfants à rude épreuve !

Quant aux conduites pour les activités, j’essaie tout simplement de m’arranger avec d’autres mamans, l’une peut faire l’aller et l’autre le retour, ou alors on tourne une semaine sur deux. C’est aussi l’occasion de développer de nouvelles amitiés !

Linge, repas, papiers, rendez-vous, tout cela fonctionne aussi surtout parce que nous sommes deux partenaires dans l’affaire : mon mari ne « m’aide » pas à la maison, nous sommes tous les deux parties prenantes à 100%. Idem du côté des enfantschaque membre de la famille contribue, suivant ses compétences et ses capacités, à la vie de la maison. Tout cela n’est possible que parce que l’indépendance et l’autonomie sont pour nous des priorités dans l’éducation que nous donnons à nos enfants. Mais j’y reviendrai prochainement…

En attendant, j’aimerais profiter de ce billet pour que nous échangions nos meilleures astuces pour s’organiser à la maison. Quel est votre système ou votre petit truc préféré ? Il faut bien s’entraider…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *