Mélanger Montessori et d’autres pédagogies

MÉLANGER MONTESSORI ET D’AUTRES PÉDAGOGIES

Aujourd’hui, je voudrais aborder une tendance fréquente chez les personnes qui découvrent les pédagogies alternatives : vouloir mélanger Montessori et d’autres pédagogies. Le raisonnement est généralement le suivant : autant prendre ce qu’il y a de meilleur dans chaque pédagogie, ce qui nous convient le mieux pour obtenir la pédagogie ultime pour nos propres enfants. On voit aussi fleurir des écoles dont le projet pédagogique, je cite “s’inspire des apports de la pédagogie Montessori, Freinet, Steiner, avec un peu de Reggio”…

Cet article n’est qu’un résumé de mon podcast Mélanger Montessori et d’autres pédagogies ; si vous voulez l’écouter dans son intégralité, par exemple en faisant vos tâches ménagères ou pendant un trajet en voiture, c’est ici :

Pourquoi suis-je toujours réticente lorsque j’entends des parents me dire ça ?

Chaque pédagogie a sa cohérence, son unité, ce n’est pas un menu à la carte dans lequel on peut piocher. Prenez l’accent mis sur l’art dans la pédagogie Steiner : c’est également associé à l’observation du rythme des saisons et au fait qu’on ne fait faire aucun travail formel avant 6 ans. Donc on développe la créativité, la technique artistique et le monde imaginaire.

A l’inverse, la pédagogie Montessori repose sur l’observation des périodes sensibles de l’enfant, et donc entre autres sur l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et les débuts du calcul avant 6 ans, à de très rares exceptions près.

Il y a donc bien un choix à faire : travail formel ou pas avant 6 ans ?

Dans la pédagogie Freinet, on encourage la collaboration et la coopération très tôt, tandis que dans la pédagogie Montessori, on insiste sur la responsabilité et l’autonomie individuelle avant d’envisager un travail de groupe librement consenti.

Or la cohérence est certainement la première et la plus grande vertu éducative, on peut tous se mettre d’accord dessus.

Moralité de tout cela : choisir une pédagogie-socle, une base solide que l’on va explorer à fond.

Un autre danger menace aussi : à la première difficulté, se dire “ça ne marche pas” et partir vers une autre pédagogie. Exactement comme dans certains mariages : premier divorce, puis un deuxième, puis un troisième.

Une fois que les fondations sont assurées, et cela prend souvent plusieurs années, alors on peut, pour se faire plaisir, amener quelques apports d’autres pédagogies. Au bout de 5 ans, nous avons introduit le livre des siècles de la pédagogie Mason, au bout de 6 ans quelques loose parts venues de la pédagogie Reggio.

Eh oui, c’est très limité ! Pourquoi ? Car nous avons déjà bien assez à faire avec la pédagogie Montessori, qui est remarquablement complète !

Si vous vous lancez dans la pédagogie et que vous souhaitez être entourée, ou bien si vous êtes déjà plus avancée mais que vous voulez échanger avec d’autres personnes alors je vous invite à rejoindre Le Terrier des Montessouricettes.

Inscription à la communauté gratuite pour recevoir des ressources

Par ailleurs cet article ne reprend que les notes principales de mon podcast auquel je vous invite à vous abonner. Deux à trois fois par semaine, je vous parle de pédagogie Montessori, mais aussi de discipline positive, d’instruction en famille, de coschooling et de bien d’autre choses encore.

Mélanger Montessori et autres pédagogies - épisode 12
Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.