Montessori et les jeux de société

Montessori et les jeux de société

Lorsque nous habitions dans le Sud de la France, nous en avons profité pour aller plusieurs fois… au Festival de Cannes ! S’il y avait bien un tapis rouge, pas question cependant d’y rencontrer Brad Pitt ou Leonardo di Caprio, puisqu’il s’agissait… du Festival international des jeux. En effet, tous les ans, fin février, Cannes est LE lieu de rendez-vous de tous les amateurs et créateurs français de jeux de société. Avec l’As d’Or, qui récompense le meilleur jeu de l’année dans quatre catégories (tout public, enfants, initiés et experts), il fait même concurrence au plus grand salon du monde, celui d’Essen, en Allemagne, qui décerne les Spiel des Jahres. Il faut dire que les jeux ont bien évolué et que l’on est aujourd’hui très, très loin des Monopoly, la Bonne paie et Mille bornes de notre enfance. Les jeux se sont perfectionnés, aussi bien dans leur mécanique que dans leur esthétique. Mais vous me direz, quel rapport avec Montessori ?

A première vue, pas grand-chose, d’autant que Maria Montessori a petit à petit supprimé les jeux de ses Maisons des enfants, lorsqu’elle s’est aperçue que les enfants préféraient utiliser le matériel sensoriel et les objets de la vie quotidienne qu’elle avait également mis à leur disposition. Mais à force de jouer avec mnos enfants, j’ai découvert un certain nombre de points communs entre les jeux de société et la pédagogie de la fameuse Dottoressa !

Avant de continuer, si vous préférez écouter le podcast de cet article ; par exemple en faisant vos tâches ménagères ou pendant un trajet en voiture, je vous invite à cliquer sur le lecteur ci-dessous :

Le Festival du jeu de Cannes réunit aussi bien les jeux vidéo que les jeux de société, et certains jeux de plateau sont aujourd’hui convertis en jeux en ligne ou en applications pour smartphones (Heroes of Normandie, les Colons de Catane, etc.). Pour avoir pratiqué un peu toutes ces versions, je me suis posé la question de ce que je préfèrerais pour mes enfants. Et là, ma réponse a été parfaitement montessorienne : le jeu de plateau.

Quel est le lien entre la pédagogie Montessori et les jeux de plateau ?

Tout d’abord, avec le jeu de plateau, la rencontre est réelle, évidemment, il s’agit d’un moment partagé avec des personnes physiques. Nous en avons fait l’expérience un week-end particulièrement pluvieux qui aurait pu s’avérer désastreux, et où nous avons malgré tout passé un excellent moment en famille autour du jeu Carcassonne, ou bien pour notre premier Nouvel An avec les enfants, où nous avons fait notre première partie des Aventuriers du rail en famille. Un excellent moment de convivialité, qui nous laisse bien plus de souvenirs qu’un film à la télé ! De même, avec des amis, c’est souvent avec un petit jeu d’ambiance que l’on prolonge la soirée (ou qu’on la commence !).

Soirée jeux de société déguisés, une chouette façon de se retrouver en couple

Mais deuxième argument : les jeux de plateau impliquent de la manipulation, et comme en Montessori, la manipulation permet de ralentir la réflexion. Lorsque tout va vite, comme sur une appli ou dans un jeu vidéo, on se contente souvent de « tenter sa chance », d’essayer quelque chose, sans avoir beaucoup réfléchi avant. Certes, on apprend de ses erreurs, mais je préfère le petit effort que demande le jeu de plateau. Pas de sauvegarde ou de bouton annuler, les choix que l’on fait ont plus de poids. Donc on réfléchit un peu plus, on élabore des stratégies, on pense au coup suivant pendant les coups des adversaires (un ordinateur va tellement vite qu’il nous incite au contraire à aller aussi vite que lui).

C’est exactement le même processus dans les manipulations Montessori. Qu’il s’agisse de manipuler des perles dorées pour apprendre les opérations mathématiques ou de manipuler toutes sortes d’étiquettes pour apprendre la grammaire, le principe est le même : on a davantage de temps pour observer, pour s’imprégner, pour approfondir. Et on fait parfois de belles découvertes que l’on ne soupçonnait pas !

De nombreuses études démontrent les bienfaits des méthodes d’éducation actives, où l’enfant bouge, agit, intervient, innove. Mais c’est la même chose lors d’un jeu de société ! Si l’on a besoin de marcher un peu, d’aller chercher un verre d’eau, qui nous en empêche ? Et nous absorbons bien mieux les conséquences de nos choix stratégiques lorsque nous manipulons des jetons ou des figurines (tiens, ce choix me rapporte 5 points de victoire, intéressant… Oups, avec cette stratégie, je me retrouve sans aucune carte en main, la fin de partie va être délicate…)

 

Petit wargame adapté pour les enfants : Robin des bois et le shérif de Nottingham

Enfin, le principe même d’un jeu est la résolution de problèmes et l’élaboration de stratégies pour parvenir à un but, compte tenu de règles fixées. Cela demande également de s’adapter aux coups des adversaires. Résolution de problème et capacité d’adaptation, voilà justement ce que la pédagogie Montessori cherche à développer ! Car ce sont deux compétences précieuses dans notre monde en perpétuelle évolution. Comme le disait Maria Montessori : « N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde aura changé lorsqu’ils seront grands. »

Rien n’empêche lorsque l’on apprécie un jeu de plateau de profiter des versions en ligne, ne serait-ce que parce qu’elles permettent de trouver des joueurs motivés à n’importe quelle heure et qu’elles nous permettent d’accélérer les choses lorsque l’on pense maîtriser le jeu. Mais pour commencer, et surtout avec des enfants, savourons le plaisir de déplacer des petits bonshommes en bois, d’accumuler des jetons ou de faire de magnifiques constructions ! D’autant que les éditeurs de jeux font beaucoup d’efforts pour que leurs jeux soient beaux, de bonne qualité, avec un graphisme original et cohérent.

Et n’oublions pas que les autres apprentissages peuvent aussi y trouver leur place… Mon aîné a appris à dénombrer sur des dés (il voulait jouer aux petits chevaux) et s’est entraîné à lire sur un jeu de 7 familles. Oui, ça se voit, nous sommes une famille de joueurs…

Alors jouons, sans complexe aucun ! De la compétition à la coopération, du jeu à l’allemande avec petits cubes en bois à l’Améritrash et ses belles figurines, en passant par les jeux à base de cartes, il y en a pour tous les goûts !

 

Mais si vous ne connaissez pas encore cet univers, il peut être difficile de s’y retrouver. Heureusement, comme nous sommes de grands, grands amateurs de jeux de société, j’ai quelques recommandations pour vous aider à trouver les jeux adaptés à vos goûts et à votre famille.

 

Où trouver des recommandations de jeux de société ?

 

Pour démarrer, je vous invite à aller sur Tric Trac, un site remarquablement bien fait qui vous proposera pour chaque jeu une présentation, des avis de joueurs et de petites vidéos d’explication des règles et du déroulé d’une partie. C’est une mine d’or ! Malheureusement, les financements se sont arrêtés et la rédaction ne rédige plus de nouveaux articles depuis janvier 2023, mais des passionnés sont en train de se former en association pour préserver et continuer à entretenir cette gigantesque base de données du jeu de société en français (c’est une ressource absolument unique).

Zombicide (un jeu de société plutôt pour les adultes)

 

Le site Philibert est également une ressource précieuse. Il s’agit en quelque sorte de l’Amazon du jeu de société (surtout pour son côté pratique et exhaustif) : vous pouvez y consulter les avis de blogueurs et de clients sur la grande majorité des jeux existants. Vous y trouverez aussi deux pages très intéressantes si vous démarrez dans l’univers du jeu de société et que vous n’avez aucune idée d’où commencer : 

  • la liste des jeux récompensés par un As d’or. Comme je l’évoquais en début d’article, il s’agit de prix décernés par un jury de professionnels du monde du jeu lors du Festival international des jeux de Cannes. Il existe aujourd’hui 4 catégories d’As d’or : l’As d’or de l’année (un jeu grand public), l’As d’or Enfant (parfait pour des parties en famille avec de jeunes enfants), l’As d’or Initié (pour des jeux déjà un peu plus avancés) et l’As d’or Expert (ce n’est peut-être pas la meilleure idée pour débuter…)
  • la liste des jeux récompensés par un Spiel des Jahres. Ce nom signifie « jeu de l’année » en allemand. Et pour cause, puisqu’il est décerné tous les ans aux Journées Internationales SPIEL à Essen, en Allemagne (les Allemands ont une grande tradition du jeu de société, avec beaucoup d’auteurs à succès). Là aussi, plusieurs catégories : le Spiel des Jahres classique, le Kinderspiel des Jahres (pour les enfants), et le Kennerspiel des Jahres pour les jeux experts.

Il existe aussi des blogs, comme Vin d’jeu, sur lesquels de grands amateurs de jeux de société vous partagent leurs coups de cœur (et leurs coups de gueule).

Ma dernière recommandation : vous rendre dans un magasin de jeux de société. Il en existe maintenant dans toutes les grandes (et moins grandes) villes de France, ils sont toujours tenus par des passionnés du monde ludique qui sauront vous conseiller en fonction de ce que vous recherchez : un jeu coopératif ou non, pour combien de joueurs, de quel âge, sur quelle thématique, avec une esthétique particulière ou non… La plupart du temps, vous pourrez même tester le jeu ou participer à des après-midi et des soirées ludiques.

Si vous cherchez quelques pistes, voici mes propres recommandations pour jouer avec vos enfants (je n’ai aucune action chez eux, je ne touche rien sur leurs ventes, ce sont simplement des jeux testés et approuvés par toute la famille !) :

Maître Renard, un jeu de société pour enfants

Le Verger, jeu coopératif très simple à partir de 3 ans

Mon premier Carcassonne, à partir de 4 ans, pour préparer à Carcassonne, à partir de 8 ans

Maître Renard, jeu sensoriel où il faut reconnaître au toucher des figurines d’animaux, à partir de 6 ans

La collection Contes & jeux chez l’éditeur Purple Brain, à partir de 6 ans (chaque jeu a pour thème un conte différent)

 

Jeu de 7 familles « L’herbier de Mamy » (ou sur d’autres thèmes, nous en avons un sur le Moyen-Âge et un autre sur l’héraldique, c’était les choix des enfants), dès qu’ils savent lire. Les dessins sont très beaux et réalistes.

La forêt des frères Grimm, un jeu extrêmement familial, à partir de 5 ans, là encore dans l’univers des contes de fées.

Les aventuriers du rail, à partir de 8 ans

Kharnage, à partir de 7 ans, une introduction amusante aux jeux de combat (attaque en mêlée, attaque à distance, points d’attaque, points de défense, lignes de combat…). Les dessins ne plairont pas à tout le monde, mais si vous passez outre, la mécanique et l’ambiance sont fantastiques !

Kingdomino, un jeu qui combine Tetris, les dominos et les jeux de développement de cité, à partir de 8 ans

La collection de jeux Défis nature de l’éditeur Bioviva, des jeux de cartes qui font découvrir la nature ou les monuments (à partir de 4 ans pour la version Petits, et 7 ans pour la version classique)

Et si vous avez envie que je vous partage davantage de recommandations de jeux de société (notre ludothèque comporte des centaines de jeux !), n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

Étiqueté , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *